Tala Ouzrou révélée

Pourtant, à Tala-Ouzrou, comme dans tous les villages de la montagne, c’était ainsi depuis des siècles. Tout se passait et rien n’arrivait. Nous répétions après nos pères les gestes qu’ils avaient hérités des leurs. C’était une assurance contre le hasard et toutes les puissances mauvaises qui sans cela eussent tôt fait de nous anéantir. Nous n’avions pas assez inventorié et pénétré le monde pour que nous nous y mouvions sans la peur sinon dans la joie. A force de nous heurter à tous ses angles le long des jours, nous finissions par savoir qu’il n’était pas fait pour nous, ou nous pas pour lui. Contre le monde et ses calamités, contre les maladies, l’ignorance, la faim, le froid, la colère, l’impuissance, la haine, et les éclipses, nous n’avons rien à notre portée ; ni la force, ni la science, ni la richesse. On nous avait apporté la révélation, mais par instant nous avions l’impression qu’elle se mouvait dans d’inaccessibles hauteurs, loin des petites misères qui étaient notre lot chaque jour et nous courbaient le cou et les regards vers la terre, trop loin du ciel où tant de lumière se gâchait que nous ne voyions pas.

Mouloud Mammeri, L’opium et le bâton,
El Dar El othmania, Alger 2005, p.78.

Adresse
19, Avenue Mustapha El Ouali (Ex. Claude Debussy)
Alger, Algérie.
Tél.
023.49.06.99 / 023.49.06.96
Fax
023.49.06.84
Site Web
www.hca-dz.org
E-mail
contact[at]hca-dz.org

Conception et Hébergement : kdconcept